14 décembre 2011

LETTRE 21

BILD0254_r 

 

21ème Lettre du

Père Baudouin WATERKEYN

Missionnaire d'Afrique (Père Blanc)

au Congo depuis 1958

Aumônier de l'hôpital SENDWE

Lubumbashi - Province du Katanga

 

Noël 2011

Chères familles, chers Amis,                                                                    

Le temps passe… jamais je n’aurais cru atteindre mes 80 ans. C’est un anniversaire qui ne laisse pas indifférent ! Mes pensées, ce jour-là, ont vu défiler de nombreux souvenirs… comme si familles et amis s’étaient rassemblés pour célébrer cette étape.

Depuis ma dernière lettre, j’ai eu pas mal de soucis de santé. Je n’aime pas en parler, connaissant tant de cas bien plus marqués par la maladie.

Je souffre d’arthrose. Le sommeil me faisait oublier la douleur et me permettait de récupérer. Malheureusement les somnifères perdaient de leur effet, pour ne plus en avoir ensuite… Durant toute une période, je ne dormais plus du tout. La fatigue s’est accumulée.


BILD0286_r
Le Père Baudouin avec ses kinés et quelques joueurs de l'équipe TP. Mazembe

 

Lors d’une rencontre avec le Gouverneur du    Katanga qui se souciait de ma santé, ce dernier m’a  proposé l’assistance et les soins prodigués par un kinésithérapeute de renom… kiné de l’équipe de football de Lubumbashi, championne d’Afrique : le « Tout Puissant Mazembe ». Cela revigore mes vieux os et m'aide pour continuer le boulot.

Au moment où je rédige cette lettre, nous sommes en pleine période de l'élection présidentielle et pour le  renouvellement de la Chambre des députés.

On n'en  parle pas beaucoup, les gens sont dans l'incertitude quant au choix des personnes à élire. Pour beaucoup, la majorité d’entre eux, la seule préoccupation est la « survie » au jour le jour.

Au cours des derniers mois, nous avons eu à Lubumbashi, plusieurs pannes dans la production et la distribution d’électricité. Imaginez ce que serait la vie en Belgique si le courant venait à manquer pendant 48 heures ou si, par rotation, l’alimentation en courant de chaque commune ne serait assurée que par tranches horaires aléatoires !

 

Mon travail se poursuit toujours à l’aumônerie de l’hôpital Sendwe. Vous savez que j’ai constitué une ASBL « Le Bon Samaritain » dont les membres m’aident dans ma tâche mais, surtout, se préparent à poursuivre l’action le jour où je serai obligé de quitter mon poste.

 

Point positif, l’hôpital Sendwe a retrouvé ses ascenseurs (lorsqu’il y a du courant !). Grand merci à tous ceux qui ont contribué à cette remise en fonctionnement.

BILD0380_r 

Mais Sendwe, hôpital dit « de référence », reçoit tous les cas les plus désespérés et les patients les plus démunis. Il n’y a pas – faut-il le rappeler ?- de « sécurité sociale » en RDC. Dans ce pays, c'est la famille des patients malades ou accidentés qui doit assurer leur subsistance et avancer les frais de médicaments et d'opération... Or, beaucoup de patients à Sendwe sont issus de milieux pauvres incapables de prendre en charge ces frais. Ou bien, même, n'ont plus personne pour s'occuper d'eux.

De ce fait l’aumônerie est amenée à intervenir, chaque jour, dans des situations de souffrances physiques et morales profondes. On nous appelle en dernier recours pour supporter :

-       les besoins financiers des malades abandonnés, sans ressources pour se nourrir,

-       la prise en charge des soins qu'on leur prodigue et leurs frais d’opérations chirurgicales,

-       la recherche d’un espoir de guérison auprès d’un autre hôpital, mieux équipé, mais là aussi il faut assurer un support financier.

-       ...

Je vais vous citer quelques cas récents tels que nous les avons vécus. Ceci dans le but de mieux faire comprendre la tension qui est la nôtre (celle de mon équipe et la mienne), tous stimulés par le désir de soulager la personne qui souffre à nos côtés.

- Le cas d’Olivier. Jeune homme, Olivier est « creuseur » à la recherche de minerai. Il était dans une galerie à 17 m de profondeur quand, pour faciliter l’extraction, il manipule de l’explosif…ses vêtements prennent feu.


creuseur-congolais-223116_r
Creuseur « artisanal » Congolais

Les gens qui avaient entendu l’explosion s’assemblent au-dessus du trou pour voir ce qui se passe. Ils ont vu Olivier sortir du trou, vêtements en flammes. Tous ont pris la fuite, le prenant pour un démon sortant de l’enfer !

 

Olivier hurlait, deux jeunes sont venus l’aider pour lui arracher ses vêtements. Brulé au troisième degré, Olivier est transporté par camion à Sendwe. Nous n’avons jamais cru qu’il s’en sortirait.

Je lui ai donné les sacrements de réconciliation, des malades et l’Eucharistie. La maman était présente. J’étais moi-même très ému devant la grande Foi manifestée par ce garçon. Nous avons beaucoup prié dans notre chapelle, voisine de la salle des « grands brûlés ». Deux communautés de sœurs où je célèbre la messe ont été sensibilisées pour prier à cette intention.

Nous avons tout fait pour le nourrir convenablement et lui procurer tout ce dont il avait besoin pour les soins. Un vrai miracle car, deux mois plus tard, Olivier a pu rentrer chez lui... Grande consolation pour tous ceux qui avaient collaboré aux soins... Peu de brûlés au troisième degré s’en sortent.

- Drame en brousse. Un feu de brousse embrase une habitation où se trouvaient 7 enfants…

Les parents étaient aux champs. Trois enfants périssent dans cette habitation. Les quatre autres, brûlés, sont admis à Sendwe. Malgré tous les soins, une seule fillette aura la vie sauve.


BILD0377_r
Après plusieurs opérations,
Eric va mieux...

 - Eric, victime d'un autre drame que nous vivons depuis 3 mois. Au cours d’une dispute avec son patron pour obtenir le règlement de son salaire, ce dernier lui a envoyé à la figure une boite remplie d’acide. Eric complètement défiguré, s’est présenté à l’hôpital Sendwe… le visage caché par un essuie-mains. Après plusieurs semaines de soins et d’attente, j’ai obtenu qu’il soit envoyé chez le seul spécialiste de Lubumbashi en chirurgie esthétique… malheureusement la charge financière des opérations et des soins est lourde pour le budget de notre asbl « Le Bon Samaritain », alimenté par ceux et celles qui nous lisent… Nous tentons aussi d’obtenir réparation auprès de l’auteur des faits.

 

 

- Adélard. Je terminerai en vous parlant d’Adélard , un merveilleux petit garçon de 7 ans. J'ai rarement vu un gosse aussi intelligent et souriant, malgré ses souffrances. D’abord accueilli à Sendwe, suite à une chute dans la cour de récréation de son école, il apparaît qu’Adélard est gravement atteint à la moëlle épinière… pour découvrir ensuite une tumeur cancéreuse.

 

Nous avons fait mille démarches pour trouver des moyens financiers, pour obtenir que l’on fasse les examens et prodiguer les soins adéquats, pour enfin le transférer à l’hôpital universitaire… Mais la maladie nous a pris de vitesse –  dans la nuit du 7 au 8 octobre 2011, à 4 heures, le petit Adélard est décédé.

C’est la première fois depuis 8 ans que je suis à Sendwe que j’ai pleuré, tenant la main du petit Adélard, récitant le chapelet avec sa maman et sa soeur.

69293014_r 

Petite anecdote : lors du transfert d’Adélard de Sendwe vers l’hôpital universitaire, sa maman, fort énervée par tous ces changements, s’était même fâchée contre moi. Adélard lui a dit, en mettant son doigt devant la bouche, « maman, ne dis plus rien, ce n’est pas la faute du Père Baudouin. Le Père Baudouin, c'est mon ami » .

 * * *

Ci-après, encore quelques illustrations du quotidien à l'hôpital Sendwe. Au-delà de l'assistance spirituelle et morale, notre ASBL « Le Bon Samaritain » essaie de financer un maximum de traitements médicaux et de fournir prothèses et voiturettes aux handicapés. 


BILD0347_r
Accidenté amputé


BILD0338_r
Enfant gravement blessé
(bras arraché et main déchiquetée)


BILD0249_rGrand brûlé


BILD0128_r
Sendwe accueille les patients sans ressources


BILD0343_r
Le courage des enfants est extraordinaire


BILD0389_r
La détresse dans les regards

J’espère pouvoir tenir le coup jusqu’au mois de mai 2012, mois prévu pour un retour en Belgique... Ensuite on verra, mon souhait est de revenir ici… mais avec une nouvelle cheville !

 

Je demande à tous nos bienfaiteurs qui n’ont pas reçu de lettre de remerciement de bien vouloir patienter encore un peu…

Merci pour tout ce que vous faites pour nos malades et handicapés. « Ce que vous faites au plus petit des hommes, c’est à moi que vous le faites », cette phrase de Jésus… je m’y accroche chaque jour avant de commencer ma nouvelle journée.

 

Meilleurs vœux pour une heureuse Fête de Noël. Pensez à nous ces jours-ci car le Congo a connu trop de guerres, trop de morts, trop d’handicapés.

Que le Seigneur dont nous préparons la venue vous bénisse ainsi que vos chères familles.

Père Baudouin Waterkeyn

 

 

A Lubumbashi, décembre 2011

CRW_7573_r 


Père Baudouin Waterkeyn – Aumônier de l'hôpital Sendwe

à Lubumbashi – RD Congo

 Comment aider ?

Pour tous ceux et toutes celles qui souhaitent participer à cette oeuvre pour les malades  de Lubumbashi et pour les handicapés du diocèse de Kasongo, celui de Kongolo et du Katanga, le compte reste le même chez les Pères Blancs :

Compte n° : 210-0622888-06, avec la mention : P. Baudouin Waterkeyn

 Pour ceux et celles qui souhaitent une attestation fiscale pour tout don

à partir de 40 euros :

Attention ! Nouveau compte :

Kontinenten

compte IBAN :  BE 21 0000 7186 7603  

BIC : BPOTBEB1

avec la mention :

‘Pour le P. Baudouin Waterkeyn,  Missionnaire d’Afrique’

On continue à récolter du matériel en bon état pour handicapés : voiturettes, béquilles, tribunes, matériel d’ergothérapie, …

 UN TOUT GRAND MERCI D’AVANCE  

Mon adresse Email : waterkeynbaudouin@yahoo.fr


 Mon téléphone à Lubumbashi

(00 243) 81 40 80 593

 

Pour les colis pour nos projets :

Mr et Mme Yvan Beeckmans

84, rue des Volontaires  1332-Genval

Tél. : 02/653.32.89

Email : ybeeckmans@yahoo.fr

Bandeau Blog_r 

 Visitez le Blog des Amis du Père Baudouin  (nombreuses photos...)

http://perebaudouin.canalblog.com

_________________________________________________________________________________

Pour demander l’envoi de cette lettre à vos amis par courrier ou par email, vous pouvez communiquer leur adresse à : tamtam_1310@yahoo.fr

  Édition et diffusion :

LETTRAGE_ASC_mini_foncé_r 

 


Posté par bauwat à 07:30 - Permalien [#]


18 octobre 2011

Adélard est mort...

Le petit Adélard est mort

BILD0476r

Adélard avait eu un grave accident dans la cour de récréation. Sa colonne vertébrale était atteinte et il était devenu paraplégique. Pour un enfant issu d'un milieu défavorisé comme Adélard, il n'y a pas d'autre solution que d'être hospitalisé à Sendwe, l'hôpital des pauvres, là où le P. Baudouin est aumônier. Il lui procure une voiturette, ce qui permet à l'enfant de circuler dans les couloirs de l'hôpital, apportant à chacun son sourire et son optimisme. 

Après un certain temps, les médecins diagnostiquent un cancer. La seule chance de recevoir un traitement est de transférer Adélard à l'Hôpital Universitaire où il semble qu'une ONG prend en charge certains cas de cancer. Le Père Baudouin intervient pour permettre ce transfert mais pendant deux mois aucune décision de traiter l'enfant n'intervient. Il est décédé dans la nuit du 7 au 8 octobre...

Voici le message que le P. Baudouin envoie à une bienfaitrice qui soutient activement son oeuvre :

Chère Madame,

Je ne sais pas si mon message est parti.
Bref, je suis très triste, dimanche je n'ai même pas célébré la messe à Sendwe pour les malades.. Un petit garçon de 7 ans est mort aux cliniques universitaires, on leur avait confié cet enfant Adelard pour être pris en charge par une ONG qui existait pour soigner gratuitement les enfants Congolais atteints de cette terrible maladie : le Cancer.!!!
Il est arrivé aux cliniques univ. depuis plus de deux mois. Ils avaient trouvé dans leurs archives : tout le dossier d'Adelard. Le jour de sa mort, il  n'avait reçu aucun médicament contre le cancer. Il fallait attendre pour savoir de quel Cancer il s'agissait!!!!!
On m'avait passé une facture d'un million de fr.Congolais, madame la Directrice m'avait dit en voyant mon affolement : ne vous en faites pas on va le prendre "Pro Deo".... c'était très aimable de sa part, malheureusement il est parti...pro Deo...au ciel.

C'est la première fois depuis 8 ans à Sendwe que j'ai pleuré, en tenant la main du petit Adelard et en même temps en récitant le chapelet avec sa maman et sa soeur, le petit cadavre était là, je vous enverrai les photos, je ne suis pas encore remis. Ce petit garçon était d'une intelligence et d'une joie incroyable !!!! la veille il se promenait dans les couloirs avec une petite voiturette d'handicapé..... Merci chère Madame avec tous mes respects. P.Baudouin.
Adélard_2r









Posté par bauwat à 10:00 - Permalien [#]

15 juillet 2011

Encore des rencontres

Encore des rencontres...

Le Père Baudouin a rencontré des milliers de personnes. Beaucoup sont des hommes et des femmes dont "on se souvient". Parmi les toutes dernières rencontres :

BILD0258r
Le vieux Frère franciscain Jef à Bilolo

BILD0371r
Avec le garde du corps du Gouverneur du Katanga, presque aussi grand que le P. Baudouin

et les rencontres quotidiennes
de ceux que l'ASBL aide ou prend totalement en charge et dont,
fatalement, on se souvient également...

BILD0346r
Un malheureux enfant, un bras arraché, et l'autre main déchirée

BILD0377r
Eric, défiguré par de l'acide qu'on lui a jeté... ; il est complètement pris en charge

BILD0249r
Olivier, un "creuseur"...
Le P. Baudouin raconte : "...il creusait à 17 mètres de profondeur ; puis, ils ont mis de l'explosif et de l'essence... ; il a pu sortir de lui-même avec ses vêtements en feu ; les gens ont fui pensant à un Sheitan (diable) qui sortait de l'enfer... ; deux sont revenus pour arracher ses vêtements... avec la peau."

BILD0344r BILD0343r
Pour cette fillette, "rien" qu'une fracture... et un beau sourire

BILD0350r
Un "enfant de la rue" qu'on va essayer de récupérer et dont on va payer les études

BILD0349r
Amputé, mais aussi, hélas, handicapé mental profond... avec sa maman

BILD0389r
De nombreuses photos que nous envoie le P. Baudouin ne sont pas publiables...
A leur place, le visage de ce patient dans les yeux duquel se lit sa détresse

 


Beaucoup de patients viennent chercher le réconfort
à la chapelle et dans la prière

BILD0380r

BILD0384r BILD0387r BILD0386r






Posté par bauwat à 20:05 - Permalien [#]

17 juin 2011

Voyage éclair à Sola

Décès de Mgr Jérôme NDAY, évêque émérite de Kongolo

DSC00279r
Mgr NDAY en compagnie du P. Baudouin, à Sola en 2009

Le Père Baudouin a été en poste à la paroisse Saint-Donat de Sola -Province du Katanga- pendant 10 ans, de 1989 à 1999. Mgr Jérôme NDAY était à l'époque évêque de Kongolo dont dépend Sola. Ces 10 années de collaboration entre les deux hommes leur ont permis de se connaître et de s'apprécier. C'est ainsi qu'ils ont préparé et réussi la transition entre "deux époques" : le P. Baudouin a, en effet, été le dernier Père Blanc, curé de Sola, avant que le clergé diocésain soit en mesure de reprendre la paroisse. C'est donc tout naturellement que le Père Baudouin a été invité à monter dans l'avion des autorités provinciales du Katanga qui se rendaient de Lubumbashi à Kongolo, à 800 km de distance, pour raccompagner la dépouille mortelle à Kongolo et assister à ses funérailles. Le P. Baudouin "représentait" les Pères Blancs dont des dizaines ont oeuvré dans le diocèse. Il était aussi le seul prêtre d'origine européenne à participer à la cérémonie : vraiment, une page se tourne...

Les photos prises par le P. Baudouin seront publiées lorsqu'elles nous parviendront. 

D'ici là, une évocation de la personnalité du défunt et quelques photos d'archives sont reprises sur le Blog consacré au "fils spirituel" du P. Baudouin, le P. Norbert Mwishabongo, l'unique Père Blanc ordonné par Mgr Jérôme NDAY. C'était en 2009 :
http://perenorbert.afrikblog.com








Posté par bauwat à 13:00 - Permalien [#]

06 juin 2011

Rencontres au sommet

NEWS

Depuis longtemps déjà et très régulièrement les malades nécessiteux hospitalisés à Sendwé bénéficient d'une aide de la part de l'épouse du Gouverneur du Katanga, "Madame Carine" qui apprécie beaucoup l'action du Père Baudouin.  

Lors du passage à Lubumbashi du Ministre belge des Affaires étrangères, Steve VANACKERE, le 2 juin 2011, une réception au Consulat de Belgique a rassemblé la communauté belge de Lubumbashi. Le Père Baudouin était invité et a pu parler au ministre mais a aussi eu l'occasion de faire connaissance avec le Gouverneur lui-même, S. Exc. Moise KATUMBI CHAPWE. On connait, au Congo, le dynamisme du wonder-boy de la politique congolaise : dès le surlendemain, et en compagnie de son épouse il a reçu le Père Baudouin, pendant 2 heures, qui lui a expliqué tous les problèmes que connait l'hôpital Sendwe. Apprenant que tous les ascenseurs de l'hôpital sont à l'arrêt depuis plusieurs mois, le Gouverneur s'est fâché et, par téléphone, a annoncé sa prochaine visite et précisé qu'il comptait bien voir les ascenseurs fonctionner... 

Katumbi_Vanackere_06_2011
Le Gouverneur Moïse KATUMBI CHAPWE accueille le Ministre Steve VANACKERE

Au cours de cette rencontre très amicale, le Gouverneur s'est évidemment enquis de la santé du Père Baudouin qui, on le sait, a de gros problèmes au pied et ne peut plus marcher sans s'appuyer sur une canne. Or, en plus de sa fonction de Gouverneur, Moïse KATUMBI est également le patron d'une brillante équipe de football le Tout Puissant Mazembe. Il a donc proposé au Père Baudouin de suivre une séance de "remise en forme" par les préparateurs physiques de cette équipe. Ce qui fut fait et le résultat, aux dires du Père Baudouin, tient du prodige ! Il nous racontera cela plus en détail prochainement dans ce blog...


 

 

 

   

Posté par bauwat à 17:00 - Permalien [#]


10 mai 2011

SOS Enfants Abandonnés (2)

SOS ENFANTS ABANDONNES

Message_espoir

L'action du Père Baudouin a Lubumbashi continue à susciter un large courant de sympathie et nombreux sont ceux qui, fidèlement, lui assurent les moyens de venir en aide aux plus démunis hospitalisés à l'hôpital Sendwe. Sans cette aide, ces malheureux ne seraient ni soignés, ni nourris, puisqu'ici chacun "doit se prendre en charge"...

Page_1_2011_ext_r

Plusieurs organismes aident régulièrement le Père Baudouin. Aujourd'hui, il faut citer SOS Enfants Abandonnés qui réserve son "message d'espoir" d'avril/mai (sorti le 10 mai) à un appel en faveur des malades de Sendwe :

2011_SOS Enfants Abandonnes


 

Posté par bauwat à 17:31 - Permalien [#]

20 avril 2011

Visite de 2 amis

VISITE DE DEUX AMIS ET CONFRERES

BILD0106r

Adaptation_de_la_vision D_l_gation_belge Enfant_op_r_

A l'occasion de l'inauguration de nouveaux locaux et équipements à la Clinique ophtalmologique Ste Yvonne à Lubumbashi ( ce Centre a été fondé par les Pères Blancs), une délégation belge a fait le déplacement au Congo, fin mars/début avril (photo du centre, ci-dessus). Parmi les visiteurs, deux amis et confrères du P. Baudouin.


BILD0107

Père Jo Deneckere

BILD0145r 

Père Philippe de Dorlodot

Pour en savoir plus sur la clinique Ste Yvonne, visitez le site :

http://www.lightfortheworld.be/fr/pages.aspx?pageid=139

On y comprend à quels besoins immenses répond cet hôpital. On y lit, par exemple, comment Chambui Zengu, le prêtre devenu aveugle de la cataracte, a parcouru 750 kilomètres (dans ce pays sans routes...) pour être opéré...

 

 

Posté par bauwat à 21:18 - - Permalien [#]

31 mars 2011

Père Baudouin handicapé

NEWS

BILD0120r 

  BILD0121r BILD0112r

 

 

 

 

 

La visite aux malades (mars 2011) lourde épreuve quotidienne dans cet hôpital de 3 étages, sans ascenseur... au rez-de-chaussée, le P. Baudouin retrouve sa voiturette electrique...

Bien que souffrant beaucoup de son handicap au pied, le Père Baudouin continue courageusement son action personnelle à l'hôpital Sendwe, cet hôpital des pauvres... Mais autour de lui, une équipe solide et soudée l'aide dans sa tâche. Au loin, la solidarité de ses amis anonymes et d'associations sympathisantes ne se dément pas. Grâce à cet effort collectif les patients, tous fort démunis, reçoivent un soutien spirituel, moral et matériel qui, sinon, leur ferait défaut...

 


 

Posté par bauwat à 08:44 - Permalien [#]

30 mars 2011

Mayele pour lunettes

Corps du message

Posté par bauwat à 13:58 - Permalien [#]

15 décembre 2010

LETTRE 20


LETTRE COMMUNAUTAIRE N° 20

diffusion : tamtam_1310@yahoo.fr


Noël 2010

20ème Lettre Communautaire

CRW_7290r

du Père Baudouin Waterkeyn, Missionnaire d’Afrique (Père Blanc)

Chères Familles, chers Amis,

Depuis la 19ème lettre, une longue période est passée, je vais essayer de combler ce long vide, en vous disant un tout grand merci, de continuer à nous soutenir… malgré ce long silence. Je remercie spécialement tous ceux qui depuis mon retour en mai 2009, m’ont témoigné une fois de plus de leur générosité et à qui je n’ai pas encore écrit personnellement pour les remercier cordialement. La raison de ce retard est toute simple… : l’âge se fait de plus en plus sentir, finies les nuits de correspondances, notre lever matinal à 4:50 heures, pour être prêt à célébrer l’Eucharistie chez les Soeurs à 6 heures du matin, ne me permet plus de me coucher à des minuits…. !

(pour lire la suite, cliquer sur le lien :

http://sd-4.archive-host.com/membres/up/5193982854486475/LETTRE_20.pdf )

 


 

 

 

Posté par bauwat à 12:00 - - Permalien [#]