CRW_7290b

Père Baudouin WATERKEYN

19 Novembre 2014 – 19 Novembre 2020

6 ans déjà depuis ton voyage aller sans retour ! 

 

Objet : 

Lettre à Baudouin WATERKEYN obligé de prendre un billet aller sans retour, en mon absence !, le 19 novembre 2014 à Lubumbashi !

par Norbert Mwishabongo, MAfr

 

Cher Baudouin WATERKEYN, bonsoir ! 

Depuis ce matin, 19 novembre 2020, ton passage biblique préféré  Matthieu 25, 31-40 (*) ne cesse de résonner en moi et un mélange de sentiments m’habite. 

La tristesse et l’incompréhension d’abord : 

Oui Baudouin, je suis triste que tu aies pris un billet aller sans retour en mon absence toi qui étais si fier de dire partout : mon fils spirituel Norbert ! Tu as attendu que ton fils soit cloué au lit de malade, pour ton voyage sans retour. Est-il si triste, douloureux, … pour toi de partir ainsi en présence de ton fils ? 

Gratitude et dépouillement : 

Baudouin, dans ce passage biblique qui résonne comme ton fil conducteur de vie, Jésus utilise la réalité de notre vie quotidienne pour nous enseigner ce qui est important dans la vie. Que reste-t-il après nous, quand tout est fini ? Une seule chose : l’amour que nous avons donné aux autres. 

Eh oui, Baudouin WATERKEYN, l’amour que nous avons pour les autres est la mesure de notre amour pour Dieu. 

En ce soir, je viens, méditant ton passage biblique préféré, te dire MERCI pour ton amour. Je sais que même du ciel où tu es, tu continues à aimer !  

Je prie pour toi, prie aussi pour moi !  

Bien à toi, 

Ton orphelin fils spirituel ! 

Norbert MWISHABONGO 

Missionnaire d’Afrique (Père Blanc)



MATTHIEU 25, 31-40
(*)

31 « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.

32 Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs :

33 il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.

34 Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde.

35 Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ;

36 j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !”

37 Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?

38 tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ?

39 tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”

40 Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”