19 novembre 2014 - 19 novembre 2016

Deux ans déjà ... 

107849179_o

Oui, cela fait deux ans déjà que le Père Baudouin est parti rejoindre son Seigneur... Deux ans déjà que tous ceux qu'il aidait sont orphelins... Mais parmi eux, ils sont nombreux ceux qui ne l'oublient pas... Comme ne l'oublient pas ses multiples amis de par le monde. Même ce modeste blog en est témoin, puisque des visiteurs, par centaines, continuent encore maintenant à venir lire les textes et regarder les photos de cette vie passée au Congo au service de la mission.

Durant toutes les années où on a publié ici les faits et gestes du Père Baudouin, l'accent a surtout été mis sur son action en faveur des handicapés moteurs et des traumatisés. Pour cette "page souvenir", il semble bon de mettre en évidence en quelques images une autre facette de l'aide multiforme que le P. Baudouin apportait aux déshérites. Il s'agit de cette sollicitude particulière qui le poussait à aider les malvoyants... 

100364683_or
La consultation du jeudi matin

En effet, pendant plus de 30 ans (à Kakutya, à Kampene, à Sola, à Mingana, à Sendwe...) le P. Baudouin a fourni des lunettes à des milliers de Congolais incapables de s'en procurer autrement. Pendant ses dix dernières années, tout au long de son service à l'hôpital Sendwe de Lubumbashi, chaque jeudi il recevait les demandeurs comme il le racontait lui-même :  

Lettre de 2008 :
Chaque jeudi matin : aide aux malvoyants. Depuis que je suis arrivé (à Sendwe) en 2003, jusqu’à ce jour nous avons pu procurer des lunettes à  1.300 personnes (en 5 ans donc) ; Ceux qui le peuvent payent un prix modique de l’équivalent de 3 Euros, pour les malades hospitalisés, c’est gratuit.. Ils viennent avec une lettre de recommandation de leur paroisse ou communauté, pour éviter tout commerce, et si possible avec une ordonnance d’un opticien ; Sinon on se débrouille soi-même pour l’examen et la découverte de la dioptrie que le malade a besoin, grâce à une expérience de 30 années, et de cours accélérés, et d’un bon matériel ad hoc.

BILD0820r

BILD0824r BILD0825r
Les stocks (le P. Baudouin recevait de Belgique chaque année des centaines de paires de lunettes, le plus souvent neuves).  

BILD0639ar

a1 (6)r 

011_15 (5)r

L'aide apportée par le P. Baudouin prenait bien souvent d'autres formes que la fourniture de lunettes. Ci-dessous, la photo montre un jeune aveugle faisant les lectures lors d'une messe à Sendwe. C'est l'intervention du P. Baudouin qui lui a permis d'apprendre le Braille. 

2016_photos007r 

2014_03_15_Au revoir Eric l'aveugle et P
Le Père Baudouin vient bénir un de ses protégés, aveugle, avant un départ vers la Belgique 

On se souvient particulièrement du Père Baudouin à La Hulpe, dont la paroisse Saint-Nicolas a été jumelée avec celle de Sainte-Thérèse à Mingana (Province du Maniema) en 2001/2002 et ce, à l'initiative du Père Baudouin. Actuellement, dans le cadre de ce jumelage, qui est toujours actif, un projet est à l'étude à La Hulpe pour qu'un service d'aide aux malvoyants, un peu semblable à celui qu'offrait le P. Baudouin, soit réinstauré à Mingana sous la houlette, là-bas, du Père Marcio, un jeune Missionnaire d'Afrique ultra dynamique, d'origine brésilienne. Pour voir ce qui se fait dans le cadre de ce jumelage, consulter le lien ci-dessous.

Bandeau MINGANA 450

IMG_0481r
Le Père Marcio Sampaio, curé de Mingana (2016)